Mär Heaven

Forum RP sur le thème de Mär, un monde pour départager chevaliers défenseurs et sinistres destructeurs
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Past Sanctuary : l'Île-cimetière

Aller en bas 
AuteurMessage
Adraeth Vaelarzan
Vétéran des commandos
avatar

Masculin Nombre de messages : 161
Age : 29
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Sam 28 Avr - 17:15

Past Sanctuary.
À la fois un ärm et un lieux.
La porte créée par le Dimension ärm apparu en bordure de ce cimetière géant et s’ouvrit pour laisser le passage aux quatre visiteurs. Cet endroit semblait ne pas être soumit aux règles du temps, restant immuables pour l’éternité, et les tombes se dressaient encore, intactes, telles des témoins muets du passé de ceux qui reposaient ici.
Les pierres tombales avaient des styles aussi variés que les origines des différents membres de cette faction. De celles finement sculptées à de simples croix en bois, leur nombre était incalculable. La marrées des sépultures s’étendaient à perte de vue sur le terrain irrégulier.

« Bienvenue au Past Sanctuary, l’un des plus gros cimetières de Mär Heaven, ainsi que là où reposent la majeure partie des braves morts lors du dernier War Game. »

Dans l’air flottait une douceur apaisante, une sensation semblable à celle que l’on pouvait ressentir enfant dans les bras de sa mère. Mais dans le fond restait un arrière-goût de mélancolie, rappelant sans cesse la tristesse liée à cet endroit. Partout où le regard se portait, le lieu même semblait en deuil éternel pour ces braves.

« Ce cimetière est protégé, et on ne peut y entrer que grâce à l’ärm que j’ai utilisé. Mais ce n’est pas pour vous faire une démonstration grandiose que je vous aie emmenés ici. »

Adraeth se tourna vers ses élèves.

« Le temps que je m’occupe de cette enfant, je vous laisse du temps libre. Vous pouvez vous promener dans le cimetière à votre guise si vous voulez observer les tombes. Il n’y a qu’une règle que vous devez respecter : Ayez du respect pour les morts, et retenez vous si vous voulez vous battre pour vous entraîner. De même, ne frappez et ne dégradez aucune des pierres tombales. L’ärm qui protège cet endroit peut aussi vous jouer de mauvais tours si vous ne faites pas attention à respecter ces règles.
Une dernière chose : inutile de vous tenir près à activer vos ärms. Rien ne peut entrer ici en dehors des personnes possédant un Dimension ärm comme celui que j’ai utilisé, et rien ne peut pénétrer dans le cimetière depuis l’extérieur de l’enceinte. »


Sur ces mots, le Lemurian s’éloigna un peu jusqu’à une petite zone dégagée, posa la fillette par terre, s’agenouilla à côté d’elle et commença à la soigner, tantôt avec des ärms, tantôt avec des moyens plus conventionnels.

[HRP : Vous l’avez peut-être comprit, mais vous avez un peu de temps pour faire interagir vos personnages entre eux. Vous n’êtes pas obligés de rester ensemble, bien entendu, et vous pouvez aller vous balader chacun dans votre coin, mais interagir est plus sympathique. /HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonil
Apprenti(e) de la Cross Guard
Apprenti(e) de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 193
Age : 27
Localisation : Avec Adraeth et Horus
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Sam 28 Avr - 23:47

En passant les portes Sonil s'attendait à arriver dans un endroit d'entrainement ou il pourrait devenir plus fort, mais en ouvrant ses yeux il découvrit avec grande tristesse un cimétière. Ce cimetière lui fit de la peine, comme tout les cimetières d'ailleurs.

En regardant plus attentivement, l'apprentit de la cross guard se demandait si ce n'était pas la le cimetière des braves soldat de la cross guard. En pensant celà, un sentiment de haine lui vint, car derrière tout sa se cachait l'échiquier. Seul lui pouvait tuer autant sans avoir de remord. Il haïssait de plus en plus l'échiquier.

Pourtant, Sonil était encore faible, beaucoup trop faible pour espérer égratiner la grande et maléfique organisation de l'échiquier. Il pensa celà car durant le combat à Menrith, il n'avait pas réussit, même pas en deux contre un, à obtenir la victoire contre un simple pion de l'échiquier. L'apprentit au manteau rouge réalisa qu'il avait à peu près le niveau d'un pion de l'échiquier, peut-être même moins. Il voulait devenir fort, plus fort toujours . . . encore plus fort, jusqu'à atteindre le niveau nécessaire pour détruire l'échiquier et la souffrance qu'elle donne une bonne fois pour toute. Il trouvera un moyen de tuer le 1er cavalier, et faire qu'il ne se reléve jamais. Il lui bottera les fesses ( désolé de l'expression, mais je m suis inspiré de Ginta sur cette phrase XD. ) et le monde vivra enfin en paix.

En regardant les tombes attentivement, un souvenir allait bientôt lui revenir, mais Adraeth prit la parole, ce qui empêcha le souvenir de faire surface. Sonil écouta attentivement ce qu'il avait à dire. Et il avait vu juste. Les tombes étaient bien celles des héros de la cross guard, car les vrai héro sont ceux qui sont mort. Une tristesse puis une haine de plus en plus forte lui vint. Le war game . . . quel jeu cruel . . . les soldats mort durant ce "jeu" on mériter leur titre de héro de Mär heaven. Ses soldats de paix ont combattu pour leur honneur, cet honneur commun de protéger ce monde.

* J'ai donc vu juste . . . le war game . . . l'échiquier . . . je les hais . . . pourquoi font-ils celà ? Je dois trouver cette force caché en moi . . . *

Sonil serra les poings de plus en plus, mais resta attentif à la moindre parole de Adraeth. Peut-être allait-il dire une chose intéressante.

* On ne peut accéder à cet endroit qu'avec cet ärm ? Impressionant ! Sa doit demander un grand niveau de concentration et de magie, je suis très impresionné. Cet endroit est donc une autre dimension !? Je commence à m'y perdre . . . *

Sonil regarda le lémurian s'éloigner, soigner la fille. Il esperait qu'elle allait se retablir bientôt. En regardant cette scène, il ressentit de la tristesse, qui engendra ensuite de la haine. Il serra les poings de plus en plus fort.

* La tristesse engendre tout le temps la haine. Ma haine s'adresse à l'échiquier. Je n'aurais aucune pitié pour eux, car ils n'en ont eu aucune pour toutes les victimes qu'ils ont faites, même pas de regret . . . je trouverais un moyen de tuer une bonne fois pour toute le 1er cavalier, qu'il ne se relève jamais. Je lui botterais les fesses ( Désolé de l'expression, mais je me suis inspiré de Ginta XD ). *

L'apprentit au manteau rouge se retourna, il fit un pas en avant et le souvenir resté en suspens refit apparition

Un flash back lui vint ( normalment je devais l'expliquer mais sa fait trois fois que je recommence tout ! Normalement mon rp devait faire minimum deux fois plus long que celui-ci. Mais j'en ai marre de recommencer sans cesse . . . moral=0 . . . j'éditerais mon message quand mon morale sera meilleur ).

Sonil se mit à genoux se tenant un peu la tête à cause du Flash Back, il lui fit rapeller ses parents et son frère. Son acquisition de son ärm . . . Sa famille était partie au war game aider la cross guard, et elle le laissa chez une amie.

" Je . . . je dois "

* Ils sont peut-être la ! *

Après ce flash back, l'apprentit au manteau rouge courut à travers le cimetière sans rien abimer, il regarda les tombes, lisa vite, essayant de trouver celle de sa famille, mais rien . . .

Sonil s'arréte devant une tombe . . . il s'assit contre un mur en ruine, et pensa.

* Comment pourrais-je les trouver ? Le nom que je porte . . . Mizuki . . . c'est moi qui l'a inventé car je n'ai plus de souvenir . . . je ne me rappelle plus de mon vrai nom. Je ne connais pas le nom et prénoms de ma famille . . . je ne pourrais jamais les trouver . . . pourquoi je n'ai plus de souvenir ? Pourquoi je ne me rappelle plus ? *

L'apprentit au manteau rouge resta contre le mur, essayant de se rappeler . . . mais rien . . . il n'y arriva pas. Il s'endormit . . . pas de fatigue, mais de savoir, il essaya de se rappeller, se concentrant tant bien que mal ( pas sur de l'expression ). Il resta longtemps comme sa.




/ hrp / J'ai du sacrement raccourcir le rp que j'avais tout pensé au début. Car comme je l'ai expliqué dans mon rp. J'étais à chaque fois presque arrive à la fin de mon rp ( j'avais à chaque fois finit mon flash back ) qu'il y a un bug ( j'ai du faire une manip puis appuyer sur effacer ) et sa fait précédent. Donc je n'ai vraiment plus de moral . . . j'avais fait un rp bien plus long que celui-la j'expliquais mieux, mais mon texte s'efface . . . à cause du précédent (-_-'), voila. J'éditerais surement après, quand j'aurais plus de moral . . . imaginez . . . j'ai commencé le rp à 19h45 environ . . . j'ai mangé en 15-20 min. Donc sa m'a prit environ 2h45 pour poster . . . car à cause du moral qui es au plus bas . . . je reste quelques minutes sans rien écrire . . . / hrp /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horus
Apprenti(e) de la Cross Guard
Apprenti(e) de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 102
Age : 29
Localisation : Dans les ruines de Menrith
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Lun 30 Avr - 10:42

Horus franchi les portes, confiant. Mais il se retrouva dans un lieu totalement inattendu. Il avait cru qu’ils se trouveraient dans un quelqu’on que lieu de Mar Heaven. Mais ils se retrouvaient dans un lieu totalement différent. Un gigantesque cimetière s’étendait à perte de vue jusqu'à l’horizon, dominant le lieu de ses étranges tombeaux, qui avaient des formes et des styles très différents. Une ambiance irréelle semblait régner sur le lieu, et Horus sentit au tréfonds de son âme qu’ils n’étaient plus sur Mar Heaven. Un tel lieu, dont même l’air était empli de sérénité et de tristesse mêlée, ne pouvait être sur le monde ordinaire. Horus contempla les innombrables tombes, son sourire toujours présent mais moins joyeux qu’a l’accoutumée. Il se demandait quelles étaient les personnes enterrés en ce lieu. Qu’avaient ressenties ces personnes durant leur vie ? Etaient ils mort heureux ? Avaient ils vécues la paix ou l’horreur ?

Il eu une réponse quand Adraeth les informa que c’était le lieu ou reposaient les membres de la Cross Guard. Horus en fut stupéfait et horrifié.

*Tant de morts ! Le War Game a fait tant de victimes ! Tant de personnes se sont sacrifiées pour le bien de ce monde ! Tant de héros se sont vus dépouillés de la vie pur avoir voulus une ère de paix pour les leurs !*
Et ce n’étaient que les soldats de la Cross Guard ! Horus n’osait imaginer le nombre de morts civils, désarmés face à la fureur de l’Echiquier. Comment ce monde avait il pu survivre à tant de peine et de douleur ? Puis une vague de peur traversa Horus, lui glaçant les veines. Si ce lieu était un cimetiere, alors ils étaient venus pour enterrer………Il se retourna brusquement vers la jeune fille dans les bras de son senseï, qui avait un état cadaverique.

*Non ! Faites qu’elle ne soit pas morte !* s’exclama le jeune apprenti en pensées au lémurian.

Il attendis alors un douloureux instant qu’Adraeth lui réponde. Il fut immensément soulagé quant il leur donna ses consignes et entrepris de soigner la jeune fille. Rassuré, il partit donc à la découverte de cet étrange lieu. Il ressentait la paix immense de ce lieu l’envahir et le débarrasser de toutes ses inquiétudes. Il oublia Menrith, la résurgence de l’Echiqier et la rescapée pour se laisser dériver dans le vide absolu de ces tombes. Il s’arrêta au hasard devant une tombe et s’assi en croissant les jambes. Il joignit ses mains et commença alors à entonner une prière. C’était une prière apprise dans le désert, qui chantait la tristesse des les morts, du chagrin des vivants, et de leurs espérances à tous. Sa voix s’éleva, pure et douce, déversant en cet endroit tout la méséricorde et la tristesse enfouie dans le cœur du jeune homme, faisant ressurgir toute la beauté et la force de ce lieu. Le chant était comme toujours transcendantal et apaisa l’âme d’Horus. Il aperçu, alors qu’il récitait sa prière, Sonil, qui courrait partout au hasard entre les sépultures, semblant dérouté et anxieux. Horus éleva alors la voix, espérant que la détresse de son compagnon l’abandonnerait et le laisserait en paix. Il resta don là, à chanter pour les morts tout comme les vivants de tout son cœur et de toute son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonil
Apprenti(e) de la Cross Guard
Apprenti(e) de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 193
Age : 27
Localisation : Avec Adraeth et Horus
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Ven 4 Mai - 18:40

Sonil était toujours assis contre un mur en ruine, puis il entendit des murmures . . . c'était une prière . . . cette voix, il la connaissait depuis peu, quelque chose d'un jour pas plus . . . l'apprentit soutenu par le mur reconnu la prière de Horus. Cette prière ne lui fesait ni chaud ni froid, sa le reconforta un peu, mais le sentiment de ne plus se souvenir était plus fort . . . il n'arriva pas à se rapeller . . . puis son flash back revint encore une fois

~Flash Back~

Ce flash back se déroule devant la maison d'une amie à la mère de Sonil, plus exactement dans le jardin, qui donne directement vers une route pour sortir du village. La mère, le père, et le frère de Sonil portaient des sacs à dos, prêt à partir, mais avant de celà ils parlaient à l'amie de famille. Le futur apprentit de la cross guard qui n'était pas âgé à cet instant, dormait dans une chambre . . . du moins il essayait quand il entendit du bruit dehors, il écouta attentivement, et regarda discrétement par une fenêtre.

* Pourquoi ont-ils des bagages sur le dos ? Ils partent sans moi ? Surement pas pour longtemps je crois . . . *

Le père s'avança, il souriait à la femme qui allait s'occuper de Sonil. Il annonça

" Bien, l'heure est venu de nous séparer, nous allons au War Game aider la Cross Guard. Nous reviendrons surement après. Ne vous en faites pas. "

L'amie de famille observa les trois aventuriers, et posa une question qui lui parcourait sans cesse l'esprit durant les quelques minutes qui venaient de s'écouler.

" Votre fils vient aussi avec vous ? "

La femme ne parlait pas de Sonil, mais du vrai fils des aventuriers qui allaient bientôt combattre au war game contre l'échiquier. L'enfant avait environ 20 ans, peut-être moins, il avait des cheveux bleus, tout comme ses yeux, et portait sans cesse un bandeau du blanc le plus pur qui soit. L'homme ciblé s'avança à son tour et déclara d'une voix douce à ceux qui étaient présent.

" Oui, j'y vais aussi. Je suis fort vous savez. N'oubliez pas qui nous sommes . . . "

Sonil ne put entendre les derniers mots de son "frère", même si ce n'était pas vraiment le cas mais lui ne savait pas. La mère s'avança et termina le petit dialogue qui était en train de se produire. Elle parla d'une voix douce et féminine, tel une mère gardant son enfant, elle tendit un bracelet qui au bout a comme insigne une épée taillé dans le bois avec une lame assez large. La gardienne de Sonil le prit et le garda précieusement dans sa douce main.

" Oui, ne vous en faites pas pour nous. Ils ont raison. Nous sommes plus résistant qu'il n'y parait. Nous vous chargeons donc de garder Sonil. Faites bien attention à lui. Et vous lui donnerez l'ärm que je viens de vous faire par. Merci beaucoup . . . merci pour tout. Nous reviendrons bientôt. "

" Bien entendu. Faites bonne route, nous vous attendrons avec grande impatience. Mais vivant. "

L'enfant d'environ 20 ans regarda Sonil, il avait sentit qu'il les espionna, il sourit et commença à partir avec ses parents. A ces mots Sonil se dêpécha de descendre. En sautant de son lit il trébucha et tomba par terre. Il se releva vite fait et descendit les escaliers à la hate, pour ensuite se diriger vers la porte. L'enfant l'ouvrit et sortit le plus rapidement. Malheureusement, il était arrivé trop tard. Seule sa nounou était présente, ils étaient déjà hors de vu. Sonil murmura à voix basse, avec tristesse, n'arrétant pas de se poser des questions.

" Pourquoi ? Pourquoi sont-ils partit en me laissant ? War game ? Cross guard ? Mais de quoi parlent-ils ? Ils vont les aider ? Je voulais les accompagner . . . Pourquoi !? "

La femme présente se dirigea vers Sonil, le prit dans ses bras et le reconforta.

" Tu as donc tout entendu. Petit curieux. Ne t'en fais pas, ils reviendront. "

Le futur apprentit resta silencieux. Il ne dit pas un mot de plus, se laissant bercer par la femme qui s'occupa de lui. Ils rentrèrent tous deux dans la maison.

A ce moment, les souvenirs devinrent flou. De plus en plus puis disparurent.

~Flash Back End~

Sonil ouvra les yeux, il regarda encore une fois, attentivement et tristement le cimetière devant lui. La peine lui revint encore . . . Il murmura doucement . . .

" Pourquoi . . . pourquoi je ne me souviens pas ? Je me souviens juste par ces flash back. Je veux savoir qui je suis vraiment, je veux connaitre mon histoire. Mais . . . par ce flash back qui est encore une fois revenu, j'ai apprit beaucoup de chose . . . raaaaaaa . . . je veux me souvenirs ! "

L'apprentit de la cross guard toujours adosser au mur, se tener la tête et se plia sur lui même, il voulait se rappeller mais sa ne servait à rien. Ce n'était pas par la force qu'il allait se souvenir.

Sonil décida donc de se lever, et alla rejoindre Adraeth après avoir méditer sur ses souvenirs. Il croisa Horus, le regarda et lui dit d'un ton neutre.

" Je vais retrouver Adraeth, j'ai finit de visiter ce cimetière "

Il ne lui dit pas vraiment la vérité, car il ne l'avait pas visiter entièrement. Il était resté durant un long moment contre un mur en ruine.

Après cette petite phrase, il se retourna et continua sa route, pour chercher Adraeth. Il ne savait même pas si c'était la bonne route, mais il se souvenait à peu près de ce chemin.

Il continua jusqu'à voir une silhouette. Une ombre plutôt. Peut-être que ce n'était pas Adraeth . . . mais qui d'autre apars lui pouvait être ici. Il marcha donc vers cette ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horus
Apprenti(e) de la Cross Guard
Apprenti(e) de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 102
Age : 29
Localisation : Dans les ruines de Menrith
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Mer 9 Mai - 11:06

Horus continuait, imperturbable, sa douce litanie. Il aimait bien l'ambiance se dégagent de ce lieu, comme si rien de malfaisant ne pouvait se passer ici. Il finit son chant en une longue élévation de sa voix avant d'achever sa priere par une ultime pensée pour tout ses braves reposants ici.

Il ouvrit les yeux et vis Sonil le croiser en l'interpellant au passage. Le jeune homme parassait serein, mais Horus sentait qu'un grand trouble regnait en lui.

*Enfin, ce n'est pas mes affaires!*

Il se releva donc et decida d'emboiter le pas à son compagnon, toujours souriant et ayant finis de rendre hommage à la mémoire des morts de ce lieu. Maintenant, il fallait retrouver le lémurian, occupé à soigner la rescapée du village. Horus esperait qu'elle s'en tirerait, qu'au moins une personne ressorte vivante de ce massacre. Il ne tenait pas à ce qu'une autre tombe ne vienne fleurir cet endroit.

D'autant qu'il avait hate de commencer l'entranement. Il allait faloir s'entrainer dur afin de pouvoir proteger le monde de l'Echiquier, et le plus tot serait le mieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adraeth Vaelarzan
Vétéran des commandos
avatar

Masculin Nombre de messages : 161
Age : 29
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Ven 25 Mai - 0:15

Alternant ärms de soins et techniques plus conventionnelles, le Lemurian tentait d’arranger l’état de la fillette autant que possible. La plupart des dégâts étaient mineurs, comme de simples coupures ou éraflures, mais concernant sa jambe ou son bras, le problème était un peu plus sérieux.
Ayant éloigné ses élèves à dessein, le vétéran posa une main sur la bouche de l’enfant inconsciente. Ce qu’il allait devoir faire le répugnait, mais il ne voyait as d’autre moyen pour arranger la fracture.

« Ça va me faire plus mal qu’à toi… »

Callant bien sa main pour qu’elle ne fasse pas de bruit, il attrapa le bras de la fillette et le remit en place de la seul manière dont il disposait : la méthode « barbare ». La douleur eut le don de la réveiller, son cri de douleur ne passant heureusement pas la main du géant gris, avant de s’évanouir aussi sec. Adraeth, dont les capacités naturelles captèrent les sensations de sa « patiente », vacilla, surprit par le choc. Il ressentit également une vive douleur dans le bras, qu’il jugula autant que possible.

* C’est pour ça que ça me fait plus mal qu’à toi… En plus de ressentir ce que tu ressens, j’ai la culpabilité et le dégoût d’être obligé de faire ça… *

Sans perdre plus de temps, le Lemurian utilisa un ärm pour invoquer une sorte de sac de voyage, duquel il sortit des bandages et une atèle.
Il était en train de finir de panser les blessures de la jeune fille quand Sonil et Horus revinrent. Son travail terminé, il tourna vers eux son regard éternellement caché derrière la barrière de ses cheveux.

« Vous étiez deux à vous battre, précédemment. Pourtant, je n’ai pas eut l’impression que vous vous soyez battu en binôme. Je peux vous le dire, vous auriez pu avoir le dessus sur ce garçon de l’Échiquier si vous aviez travaillé ensemble.
Mais peut-être étai-ce trop tôt pour vous le demander ? Enfin…

Il reste peu de temps avant la nuit, et je préfèrerais éviter de rester dans le cimetière, néanmoins on ne trouvera pas endroit plus sur. Mais ce n’est pas une raison pour tirer au flanc. Je vous ai emmené ici pour une raison précise.
Vous allez faire le tour des tombes. Votre première tâche sera de trouver celle qui ressemble à un griffon portant une amulette, sur laquelle est enchâssée une pierre verte. Une fois devant, touchez-là en même temps en énonçant cette phrase :
« Par delà les lieux et les époques, nous respectons ceux qui ont foulé ce monde avant nous. En ces temps troublés, nous, membres de la Cross Guard, avons grand besoin du soutien et de l’aide de ceux qui ont donné leur vie pour sauver ce monde. »

Ne lâchez pas la pierre. Vous verrez ce qui arrivera. Je peux vous assurer que cela vous sera profitable. Je vous attends ici, juste à côté de cette tombe. (Adraeth indiqua ladite tombe, une statue représentant une gargouille.)
Dés que vous en aurez finit avec ça, vous vous reposerez. Nous repartons demain. »


[HRP : Si vous avez des questions, ma boîte MP est toujours ouverte.
Je laisse pas mal planer le doute, mais vous apprécierez très probablement au bout du compte. Seule chose à savoir, une fois la pierre touchée et là phrase dites, tout autour de vous, la statue y comprit mais pas votre coéquipier, devient noir. Je me chargerais d’enchaîner pour vous expliquer ce qui se passe. /HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horus
Apprenti(e) de la Cross Guard
Apprenti(e) de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 102
Age : 29
Localisation : Dans les ruines de Menrith
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Ven 25 Mai - 13:33

Horus se retrouva à la suite de Sonil devant Adraeth. Il vit avec soulagement la jeune fille rescapée des ruines de Menrith était soigné et paraissait hors de danger. Il contempla un instant le travail réalisé par le lémurian. Qui aurait cru que quelques instants auparavant, cette jeune fille était couverte de sang et de blessures et semblait à l’article de la mort. Alors qu’il eut cette pensée, la vision de la jeune fille dans toute sa douleur, de son doux visage baigné de larmes et de sang, revint le frapper de plein fouet. La souffrance qui se dégageait de cette image allait rappeler à tout jamais au jeune apprenti le mal que répandait l’Echiquier autour de lui et les raisons pour lesquelles il devait être stoppé.

*Je ferrais tout mon possible pour que telles choses n’arrivent plus ! Mais cela risque de me prendre du temps avant de pouvoir m’opposer à tout ce mal, alors autant commencer dés maintenant !*

Horus allait émettre une pensée interrogative à Adraeth sur la suite des événements quand celui-ci s’adressa à eux.

Horus ressentit un moment de gène lorsque son senseï évoqua leur absence de coordination. Plutôt que d’épauler Sonil, il avait préféré aider Adraeth en distrayant le Fantôme.

*Quelle arrogance j’ai eu, de croire un instant pouvoir être d’une quelconque aide à un si grand guerrier face à un adversaire si puissant ! Cela m’apprendra à me cantonner mon niveau!*

Enfin, ce qui est fait est fait. Il tacherait désormais de faire preuve de plus discernement.
La requête du lémurian le surprit. Lui qui croyait qu’ils allaient retourner à la citadelle, ils allaient désormais passer toute cette journée dans ce lieu. Horus se demanda a quoi la fameuse tombe évoqué par Adraeth allait les conduire. Les paroles qu’ils devraient prononcer lui donnait une vague idée très surprenante :

« …avons grand besoin du soutien et de l’aide de ceux qui ont donné leur vie pour sauver ce monde »


*Nous allons rencontrer des fantômes de membres de la Cross Guard ?*

Cette idée le stupéfiait et pourtant, il ne voyait pas d’autres explications à ces mystérieuses paroles.

*A moins que cela ne cache une toute autre chose*

Enfin, bon, ils verraient bien ! Il se retourna vers son compagnon et lui adressa ces simples mots :

"On y va ?"

Puis Horus se mit à la recherche de la fameuse tombe au griffon. Il n’eut pas à chercher bien longtemps, ladite tombe se trouvant non loin de là. De plus, Horus avait ressentit un peu comme un petit tiraillement magique dans le fond de son esprit qui l’avait attiré sensiblement jusqu'à son but. Toujours dans l’expectative, il tendit la main droite tout près de la pierre verte incrustée dans la statue du griffon, prêt à énoncer les paroles citées par son senseï. Il ne manquait désormais plus que Sonil.

/HRP/ Sonil, considère qu’au moment ou tu toucheras la pierre et réciteras l’incantation, je ferrais de même ! Car je trouve que ça ne serrait pas d’un grand intérêt que je reposte pour juste dire que je touche la pierre et que tout deviens noir ! /HRP/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonil
Apprenti(e) de la Cross Guard
Apprenti(e) de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 193
Age : 27
Localisation : Avec Adraeth et Horus
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Dim 27 Mai - 15:04

Une fois arrivé sur les lieux, Sonil put voir Adraeth avec la jeune fille qu'il était chargé de soigner. Elle avait des bandages sur son bras, signe qu'il s'en est occupé et qu'elle était surement en vie. L'apprentit eut un soulagement en pensant qu'elle était hors de danger.

Mais Adraeth allait faire une remarque aux deux apprentits, sur le combat précédent, qui fut apparement un échec. Surtout pour eux ... car, être en deux contre un, et ne pas réussir à vaincre, n'est pas vraiment glorieux.

* Peut-être est-ce vrai, nous n'avons pas réussit à le battre, mais je pense que mon honneur n'est pas souillé *

Adraeth voulait que ses deux apprentits trouvent une tombe ressemblant à un griffon, mais pourquoi ? Sonil se posait la question. Pourquoi cette tombe précise ? Est-ce qu'une personne importante y est morte. C'était les pensées que Sonil avait dans la tête.

* Peut-être était-ce un haut gradé de la cross guard ... *

Sonil répéta la phrase plusieurs fois dans sa tête, pour bien la retenir.

* Par delà les lieux et les époques, nous respectons ceux qui ont foulé ce monde avant nous. En ces temps troublés, nous, membres de la Cross Guard, avons grand besoin du soutien et de l’aide de ceux qui ont donné leur vie pour sauver ce monde. . . je me demande ce que veut dire cette phrase. . . surtout la dernière phrase ... soutien et de l'aide de ceux qui ont donnée leur vie pour sauver ce monde. Ce qui signifit qu'ils sont morts ... que se passera t-il ? Allons nous aller ... au royaume des morts !? Non, impossible ... je ne crois pas ... *

Pour répondre à son compagnon, il fit un signe de la tête positif, accompagné d'un simple mot.

" Oui ... "

Sonil suivait Horus, à la recherche de la tombe. Elle n'était pas bien loin. Cette tombe ressemblait bien à un griffon, c'était comme une oeuvre d'art. Mais, il n'admira pas bien longtemps cette statue, voyant que Horus continuait la route.

Quelques secondes après, Sonil rejoignit Horus à côté de la tombe. Il tendit lui aussi sa main droite sur la tombe, et questionna son collègue.

" Prêt ? "

Puis, ils recitèrent tous deux les paroles qu'Adraeth leur avait confié.

« Par delà les lieux et les époques, nous respectons ceux qui ont foulé ce monde avant nous. En ces temps troublés, nous, membres de la Cross Guard, avons grand besoin du soutien et de l’aide de ceux qui ont donné leur vie pour sauver ce monde. »

Après avoir suivit les instructions, tout devint noir, l'obscurité total, mais, Sonil put encore voir son collègue. C'était comme si ils étaient dans une autre dimension. L'apprentit au manteau rouge n'en croyait pas ses yeux, et questionna son coéquipier qui lui aussi, devait être surpris, et ne connaissait surement pas la réponse à sa question.

* Que ? Ou sommes nous ? Quel est cet univers !? *

" Tu sais ou on est ? "

Mais, Sonil resta dans le noir, attendant la suite de cet entrainement ... car si Adraeth leur avait dit de faire celà, il devait y avoir un entrainement à la clé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adraeth Vaelarzan
Vétéran des commandos
avatar

Masculin Nombre de messages : 161
Age : 29
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Mer 4 Juil - 16:39

Petit à petit, les ténèbres autour des deux jeunes gens se dissipèrent. Lentement, mais sûrement, l’endroit devenait visible.
La première chose à apparaître fut naturellement le sol. Des dalles de pierre, grises, légèrement usées par le temps. Puis, à mesure que les ombres semblaient reculer pour laisser la place à la visibilité, des colonnes se dévoilèrent. Quatre colonnes, formant un carré au milieu duquel étaient apparu les deux apprentis. Puis, les murs se dévoilèrent également. Au sommet des colonnes, des brasiers s’allumèrent pour éclairer la salle.

Durant quelques instants, peut-être plusieurs minutes en fait, rien d’autre ne se passa. Le silence était tout ce qui accueillit les deux nouveaux venus. Puis, sans que rien ne l’annonce, un masque apparu. Pas dans une flash ou quoi que se soit, non. Mais l’espace d’un simple battement de paupière, alors qu’auparavant il n’y avait rien, un masque, qui n’avait rien à envier à n’importe quel masque tribal, flottait là, devant eux.

« Bienvenue. »

Une voix désincarnée s’était élevée, à la fois de l’objet ainsi que de la salle elle-même. Une voix qui paraissait venir de partout et nulle part.

« Si vous voulez sortir d’ici, vous devrez traverser chacune des salles de cet endroit. Bien entendu, si vous mourrez, vous ne sortirez pas, krukrukru. Mais passons. Vous croiserez différentes salles qui vous mettrons à l’épreuve, et ce quel que soit le domaine. Réussissez, et vous serez récompensés. Réussissez correctement toutes les épreuves, et vous obtiendrez quelque chose d’utile avant de sortir d’ici.
Vous pourrez parfois éviter l’épreuve et fuir vers la salle suivante. À vous de voir si vous préférez sortir rapidement, ou obtenir votre récompense, à la fin de tout cela.
Vous ne pouvez maintenant plus faire demi-tour. Bonne chance, si tant est que la chance puisse vous aider ici…
Krukrukrukrukrukrukrukrukrukrukrukru… »


Sur ce rire étrange et fort peu rassurant, l’étrange masque parlant s’estompa pour disparaître complètement.


Derrière là où leur « hôte » s’était tenu quelque seconde auparavant, un couloir se dévoila. Sombre, non éclairé et ne permettant le passage que de deux personnes cote à cote, il avait l’air assez douteux pour donner l’envie de s’y engager sans éclairage.
La première épreuve, déjà ? Ou un simple teste ?

Les deux apprentis devaient de toute manière trouver un moyen d’avancer. Restait à savoir s’ils préféraient tenter quelque chose pour trouver de l’éclairage où pratiquer le couloir dans le noir.

[HRP : A vous. Si vous voulez me demander quelque chose à propos du décor, quoi que se soit, de ce qu’il peut y avoir sur les murs jusqu’au style de colonnes, leurs hauteurs, ou quoi que se soit, n’hésitez surtout pas. Il y a une solution pour l’éclairage, donc soit vous la trouvez vous-même, soit vous me posez les bonnes questions pour le deviner. /HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adraeth Vaelarzan
Vétéran des commandos
avatar

Masculin Nombre de messages : 161
Age : 29
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Mar 10 Juil - 15:31

Questions de Sonil :
Citation :
Les torches ... quel hauteur ? Y aurait-il un matériaux en bois quelque part ? Je peux sortir du bois de mon sac ( xD ), car dans l'entrainement j'en avais gardé ...mais on oublit sa ><.

Y a t-il une forme suspect présente, ou une statue ? Le mur est-il "bizzare" à un endroit ?

Les colonnes font environs entre trois mètres et trois mètres et demi de haut. Elles sont assez anciennes, et parfois fissurées par endroits. Selon l'angle sous lesquels on les regarde, on peut avoir l'impression que certaines ont un léger déséquilibre par rapport à ce qu'elles auraient pu être dans le temps.
Il y a trois mètres entre chaque colonne. Etant donné que les braseros sont dessus, tu as une idée de la hauteur.
Précision : Les colonnes n'ont pas de décoration particulière, donc pas ed prise pour jouer les singes dessus.


Concernant les materiaux en bois, tout ce qu'il y a c'est celui qui brûle dans les braseros. Les buches/branches ne sont pas entièrements recouvertes de flammes, cepandant. Un peu comme si on les avait récemment allumées.

Aucune structure présente en dehors des colonnes.

Et enfin pour les murs, ils n'ont rien de particuliers. Les pierres sont un peu marquées par le passage du temps, mais en dehors de cela il n'y a pas de décoration dessus.



Vous pouvez aussi me demander par MP ce qui arrive si vous faites quelque chose en particulier, afin de pouvoir mettre directement le résultat dans votre post.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horus
Apprenti(e) de la Cross Guard
Apprenti(e) de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 102
Age : 29
Localisation : Dans les ruines de Menrith
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Mar 17 Juil - 16:43

"Un peu sadique ce guide, non?"

Horus contemplait la salle dans laquelle ils avaient brusquement apparus. Style dépouillé et sinistre, tout pour rassurer les visiteurs, quois! Et leur hote ne détonnai pas non plus, avec son aspect tribal et ses paroles qui se voulaient inquiétantes. Mais Horus n'allait pas etre déstabilisé pour si peu. Qu'importe le lieu pourvu que ces épreuves l'endurcissent et le preparre à affronter l'Echiquier!

Néamoins, le sombre couloir qui se tenait devant les apprentis ne lui disait rien qui vaille. Mieux vaudrait pénétrer dans ce lieu inconnu avec de la lumiere, pour pouvoir parrer à toutes éventualitées. Et justement, les flambeaux qui tronaient au sommet des collones semblaient lui lançer des clins d'oeil complices! Il se retouna donc vers son compagon le sourire toujours aux levres.

"Belle ambiance, n'ece pas? Bon, pour pouvoir progresser dans ce couloir, je propose que l'on aille détacher les flambeaux au sommet de ces pilliers. Ils ont l'air trop lisses pour permettre l'escalade, mais si tu monte sur mes épaules, je pense que tu pourra les atteindres."

Sur ce, Horus avança et se positionna à coté de l'une de ces collones, pret à soutenir son camarade.

"Alors? On fait ça ou tu as une meilleure idée?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonil
Apprenti(e) de la Cross Guard
Apprenti(e) de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 193
Age : 27
Localisation : Avec Adraeth et Horus
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Sam 21 Juil - 13:29

Après avoir observé le décor. Sonil remarqua ce qu'il y avait au sommet des colonnes donnait la lumière à la pièce. Seulement, aucun appuit pour monter, et seul se sera chose difficile.

Il fallait réfléchir ... pourquoi être tout les deux dans la même pièce. Etait-ce prévu ? Peut-être ... en tout cas, Sonil avait bien son idée la-dessus. Le travail d'équipe. Il fallait être deux pour réussir l'épreuve. Sinon, celà ne serait pas possible.

Le feu continuait à s'embraser. Il y avait comme un petit bruit que donnait ce feu. Sonil observa la pièce plus attentivement. Essayant de trouver un mécanisme. Rien ... le mur était juste usé par le temps ... les colonnes fissuré par endroit ... tout était ancien.

Mais en regardant encore une fois les braseros. Sonil eu comme un éclair. Quelque chose le troubla. Si tout était si ancien que sa. Pourquoi le bois n'était-il pas entiérement consummé. On pouvait même voir les demi-parties faite de bois, qui n'étaient pas encore attaqué par le feu.

Celà voulait dire une chose. Quelqu'un s'occupé de ce feu, et il venait tout juste d'être changé ... du moins, très récemment. C'était peut-être la, la clé de l'énigme. Pour pénétrer dans l'obscure salle, peut-être fallait-il se munir d'une torche.

Sonil se dit que cette idée était la meilleure, puis, Horus fit une remarque sur le guide ... sadique ? C'était peut-être le mot qui lui était le plus approprié. Mais il n'était pas que sadique ... il avait un côté malsain, comme s'il avait vendu son ame au diable. Le masque était peut-être porté par un fantome. Le jeune apprentit eu de petites sueurs à cette idée. Il venait juste de se demander comment il pouvait léviter ... pour lui, c'était un esprit déchu. Ou peut-être un guide malsain, employé par Adraeth, dans le seul but de faire peur, ou quelque chose comme sa.

Sonil reprit son courage à deux mains, et Horus lui, reprit la parole. Il fit la même remarque que Sonil avait pensé. Lui aussi avait donc remarqué ... les flambeaux en haut des colonnes.

Il proposa à Sonil de monter sur lui, pour prendre un morceaux de bois, ou le feu était au bout de ce dernier. Il n'y avait pas d'autre solution apparente. Donc Sonil fit un signe positif de la tête.

" D'accord. J'avais pensé à la même chose. On fait donc sa comme sa. "

Sonil se fit aider par Horus pour monter. Il n'avait qu'a tendre le bras pour se munir d'une torche. Il hésita un peu, puis il plongea sa main, pour d'abord prendre un baton, puis un deuxième avec son autre bras. Le feu était bien entendu au bout de ces derniers. Ils étaient loin d'être consummé. Mais la flamme était assé forte pour y voir.

Une fois les deux torches en main, Sonil fit un saut en arrière, pour se réceptionné ensuite sur ses jambes.

" On prend unetorche chacun ... "

L'apprentit au manteau rouge donna une torche à Horus, puis, il se dirigea vers la prochaine étape ... le couloir baigné par l'obscurité...

Le flambeau à la main, le jeune apprentit s'avança devant l'entrée. Il mit sa source de lumière en avant, pour y voir mieux. Sans se retourner, il questionna son camarade.

" Prêt ... ? On y va ... "

Une fois ceci dit, l'apprentit s'engoufra dans le sombre couloir, les torches permettait d'y voir. Sonil avança prudement, observant chaque détail. Voir s'il y avait des pièges, ou quelque chose de ce genre. Il s'engoufra donc, lentement, mais surement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horus
Apprenti(e) de la Cross Guard
Apprenti(e) de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 102
Age : 29
Localisation : Dans les ruines de Menrith
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Dim 22 Juil - 1:46

Horus accepta la torche de son compagnon, qu'il plaça dans sa main gauche. Il était content qu'aucuns pieges ne se soit déclenchés. Cela ressemblerait bien à se masque malsain de leur tendre ce genre de coup fourré. A l'avenir, ils devraient peut être être plus prudents. Enfin, désormais ils avaient de la lumiere et pourraient s'engager dans ce couloir.

Couloir qui n'inspirait toujours pas confiance à Horus, même muni de torches. Rendu prudent par le discour de leur "hôte", il activa son ärm.

"Weapon ärm: Gryffin Swords!"

Et contrairement à d'habitude, ce fut seulement 2 sabres qui apparurent, 1 sérré entre ses dents et 1 dans sa main droite, car sa main gauche était prise par la torche.

"Ok, je te suis!" répondit il à Sonil. Il s'engagea alors à sa suite dans le sombre couloir, l'oeil, les oreilles et le 6eme sens aux aguets, prêt à réagir au moindre événement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adraeth Vaelarzan
Vétéran des commandos
avatar

Masculin Nombre de messages : 161
Age : 29
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Mer 25 Juil - 14:35

Les torches improvisées en mains, les deux jeunes apprentis s’avancèrent vers le couloir plongé dans les ténèbres. Durant quelques instants, quelques secondes, les ombres semblèrent persister, luttant pour garder leur place et ne pas se retirer fasse à la lumière jaune des torches. Un fait plutôt… Inhabituel.
Puis, comme une horde d’insectes effrayés par quelque chose, les ombres reculèrent, lassant la lueur baigner les briques et les dalles. En se retirant, les ténèbres émirent un très léger sifflement, tel une bande de scarabées effrayés par les flammes.

Les deux jeunes s’avancèrent dans le couloir sans que rien ne leur saute dessus. Leurs torches continuaient de repousser les ombres, normalement. Ragaillardit, ils accélérèrent l’allure. Ce couloir semblait plutôt long. Probablement une trentaine de mètres au bas mot, et une issue non éclairée par la faible lueur de leur éclairage de fortune.
Tout se passa tranquillement, sans le moindre bruit ou incident dans un premier temps. Puis, à mi-parcours, tout devint subitement noir. Le crépitement des flammes de leurs torches leur parvenait encore, ce qui indiquait bien qu’elles ne s’étaient pas éteintes. Cependant, leur lumière n’éclairait plus.
Au loin, le rire de leur singulier hôte se fit entendre l’espace de quelques secondes, se riant du choc produit sur les deux garçons qui, après tout, étaient encore jeunes.

Puis, aussi soudainement qu’elle avait disparut, la lumière revint. Le temps de s’adapter et se remettre du fait étrange, les deux jeunes gens reprirent prudemment leur marche jusqu’à la sortie du couloir. Là, ils firent de nouveau fasse à des ombres récalcitrantes, ne désirant pas céder leur domaine à la lumière. Néanmoins, lorsque les braseros de la salle s’allumèrent, elles n’eurent pas le choix et s’évanouirent dans un sifflement.

La pièce suivante était plus spacieuse que la première, probablement le double de sa taille. Le sol était recouvert de sable blanc, mais devenait par endroit plus brun. Six colonnes de pierres formaient un large cercle au milieu de la salle, plus solide que les précédents et portant des braseros. À l’autre bout de la pièce, un autre couloir s’ouvrait, sur la suite probablement. Cependant, entre les deux ouvertures, à la droite des deux jeunes gens, une autre ouverture était barrée par une lourde grille.
Les apprentis firent quelques pas en avant et le couloir derrière eux fut barré par le même genre de herse. Plus loin, leur hôte, le masque tribal flottant, fit de nouveau son apparition.

« Et bien, et bien. On dirait que vous êtes plus malins qu’on pourrait le croire. Les autres se mettaient à courir tout droit comme des dératés Krukrukrukru. Enfin, le résultat est le même. Ici, plusieurs personnes n’ont pas su trouver comment terminer l’épreuve. Les couards, les lâches, ont foncé vers l’autre couloir, tandis que les plus fous et les plus bêtes, bien que persévérants… Y ont laissé leur vie ! Krukrukrukrukrukrukrukru.
Desquels ferez-vous partie ?
Soyez attentifs aux faits jeunes gens. Je vous rappelle que si vous réussissez toutes les épreuves, vous en serez récompensés par quelque chose qui vous servira sûrement longtemps.

Oh, et je vous conseille de sortir vos ärms, cela pourrait vous êtres utiles contre lui… Krukrukrukru. »


Sur son éternel rire désagréable et inquiétant, il se mit à léviter hors d’atteinte, pendant qu’un bruit strident de métal frottant sur la pierre s’élevait. Sur le côté, la lourde grille se soulevait. Pendant que le passage s’ouvrait, l’hôte fixa les apprentis.

« Approchez, approchez. Krukrukrukru. »

Sans qu’ils puissant y résister, leurs jambes se mirent à les poster au centre de la salle, au milieu des colonnes. De là, la salle avait des allures de fosse d’arène. Il semblait qu’il ne manquait au décor que les gladiateurs. Puis, du passage précédemment barré sortit une créature qui n’avait rien à envier aux créatures de légendes.



Sur le plan de la taille, elle n’avait rien à envier au mentor des deux garçons. Et elle semblait au moins aussi forte et rapide que lui, sinon plus. Cependant, son regard ne brillait pas de la plus grande intelligence. La créature fit tournoyer son énorme hache au dessus de sa tête.

« Saurez-vous trouver le moyen de le vaincre, vous ? Krukrukrukru. »

Le combat était lancé.

[HRP : Voilà, un bon petit combat. Cependant, sachez que ce n’est pas en bourrinant que vous pourrez le vaincre celui-là. Il vous faudra vous servir de votre tête pour trouver le moyen. Vous pouvez fuir, mais vous pourrez alors oublier la récompense à la fin.

Concernant le passage du couloir, j’aimerais que vous soigniez la description des émotions de vos perso, lors du black-out. C’est fait exprès pour. Vous avez quelques lacunes concernant ce domaine, et j’aimerais vous voir vous y améliorer. N’hésitez pas à faire un bon paragraphe dessus su le cœur vous en dit. Le but n’est pas juste de dire deux mots mais bel et bien de vous apprendre à soigner le plan des descriptions d’émotions et à rendre vos postes plus longs et complets.

Comme toujours, ma boite mp est ouverte pour les questions et le reste.
Bon Rp et bon combat. /HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horus
Apprenti(e) de la Cross Guard
Apprenti(e) de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 102
Age : 29
Localisation : Dans les ruines de Menrith
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Ven 7 Sep - 23:51

Horus avançait à la suite de Sonil quand ils penetrerrent dans le couloir obscur. Il vit alors les tenebres se mettre à lutter contre la lumiere des torches, comme si elles formaient un organisme vivant! Plutot que de la peur, il resentit alors une curieuse exaltation devant ce spectacle. Horus sentit alors son coté lycan qui s'éveillait à la presence des tenebres. De la sueur coula sur son front quand son coté animal rugit au sein de son ame. Il lutta pour garder le controle de son corps, s'opposant à la transforation de toutes ses forces. Finalement, les tenebres reculerent devant les torches et il sentit son part animale se réenfouir dans les trefonds de son ame. Il ne savait pas ce qu'étaient ces tenebres mais il devrait les eviter à présent.

Horus se remit alors en mouvement et suivit son camarade le long du couloir. Tout allait bien quand un second phénomene se produisit. La lumiere disparut, dissimulant tout à la vue d'Horus. Craignant le retour de son coté lycan, Horus se figea sur place. La sueur au front, il attendit l'inevitable, prêt à le combattre. Apres un instant d'attente et voyant qu'il ne se passait rien, il analysa le phénomene avec curiosité. Il ne voyait pas les torches mais entendait distinctement leur crepitement. Tendu par cette soudaine manfestation, Horus regarda aux alentours nerveusment. Il ne pourait rien distinguer si un ennemi les attaquaient, il ne ....

Soudainement, la lumiere réaparut, tout etant comme avant. Ce qui ne fut pas pour calmer la méfiance d'Horus. Aparamant, dans ce lieu, on pouvait a tout moment etre victime de toutes sortes d'evenements.

*On est donc jamais à l'abri. Raison de plus pour redoubler de vigilance.*

Horus reprit la marche derriere Sonil, toujours avec le sourire malgré son inquietude. Quand ils déboucherent sur la nouvelle salle et le cercle de pilliers, il se mefia d'autant plus. Cela ressemblait à une arene, et qui dit arene dit soit grand guerrier soit gros monstre à affronter! L'apparition du masque ricanant ne fut pas non plus pour le rejouir, mais bon, il était visiblement leur guide en ce lieu, et il faudrait faire avec.

Le jeune homme attendit alors patiament la fin des explications. Mais alors, à sa grande surprise, Horus se retrouva à se placer au beau milieu du cercle. C'est comme si c'était un choix inconscient de son cerveau, mais tout à fait naturel. Cette fois, il accepta avec philosophie ce nouvel évnement étrange. Ils étaient tombés dans la tombe à mysteres, et ça risquait aparament de durer. Un probleme bien plus pressant apparut alors, sous la forme d'un monstre qui entra dans la salle. Il était une bonne definiton de ce à quoi Horus s'attendait à trouver dans une arene de ce genre. Pourquois avait il eut raison, à la fin?

Sa taille imposante et la force qui s'en dégageait signifierent à Horus que ça n'allait pas etre une partie de plaisir. Heureusement, le regard de la bete ne semblait pas temoigner d'une grand intelligence, ce qui leur laissait une faille pour l'abattre. Mais il semblait aussi très resistant et assez rapide. L'attaquer de front ne semblait pas le meilleur moyen de l'affonter, du moins, pas pour en sortir vivant.

Visualisant son environnement, le jeune aprentti de la Cross Guard eut une soudaine idée en contemlant les robustes collones qui les entouraient. Combiné au manque de conscience du danger de la bete....oui, cela pourrait marcher! Il s'adressa alors à Sonil, sans quitter des yeux leur advesaire pour autant.

"Ca à l'air d'etre un sacré adversaire, non? Je ne pense pas qu'on puisse l'avoir simplement en attaquant, il me semle trop solide. Mais j'ai trouvé une arme qui pourait servir, les pilliers! Si tu es d'accord, je peus me tenir en évidence devant un des pilliers et toi derriere car je suis le plus rapide. L'ennemi m'attaque, je l'escive, il tranche le pillier qui se trouve derriere, et toi qui es le plus fort, tu le pousse vers lui pour qu'il lui tombe dessus. Les pilliers parraissent lourds, mais en profitant du déséquilibre causé par l'attaque de la bete, je pense que tu pourras y arriver, camarade.
Voilà, je n'ai pour ma part trouvé que ce moyen. Ca te dis ou pas?"
finit Horus en souriant à Sonil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonil
Apprenti(e) de la Cross Guard
Apprenti(e) de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 193
Age : 27
Localisation : Avec Adraeth et Horus
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Sam 15 Sep - 22:32

Empruntant donc le couloir à la tête du duo. Sonil avança doucement et attentivement. Essayant de voir si quelque chose allait encore arriver. Pour le moment rien ... juste la lueur des torches éclairent l'obscur couloir. Sans les torches, le duo serait totalement perdu et désorienté, c'était en cet instant, leur gardien ... sans vie bien sur, mais leur gardien quand même.

Puis, quelques instants plus tard, quelque chose de complétement innatendu se produit. L'obscurité régna. Tout d'abord, l'apprentit se demandait se qui pouvait bien lui arriver. Il n'osa même pas le faire remarquer à son compagnon. Sonil réfléchissa ... il devait y avoir une explication.

* Donc ... l'explication la plus logique, serait que les torches se sont éteinte, et qu'aucunes autres lumière est présente. Car, je suis sur et certain que mes yeux sont encore ouvert. *

Mais, la théorie de Sonil s'écroula, à peine qu'il fit plus attention aux détails. Le bruit ... le bruit des torches, le crépitement des flammes, il était toujours présent. L'affolement commença à monter en lui. Que pouvait-il se passait. Plusieurs nouvelles théories lui passèrent l'esprit.

* Aveugle !? Je suis devenu aveugle !? Comment ? Les torches sont toujours allumé, je ne rêve pas. Que se passe t-il donc ? Est-ce l'effet d'un ärm ? La prochaine étape déjà, dans cet étroit couloir !? Je ne comprends plus rien ... calme ... je dois me calmer. Reprendre mon sang-froid, et utiliser mes autres sens ... je me demande si horus à les mêmes effets négatif que moi. Comment va-t-on s'en sor ... *

Les pensées du jeune apprentit au manteau rouge étaient coupé, car, il n'eut pas le temps de les finirs, que la lumière revint. Une lumière réconfortante, il ne l'avait jamais remarqué sous cet angle. Jamais n'avait-il était plus heureux de revoir la luminosité de la flamme. Le gardien était de nouveau présent, même s'il ne les avaient jamais quitté.

Sonil resta silencieu, car il était un peu sous le choc, et n'osa pas parler. Il ne voulait pas vraiment troublé le silence, et continua donc sa marche. Le couloir finissait enfin, on pouvait appercevoire une sorte de salle, mais la lumière des torches était encore bien trop éloigné.

Une fois avoir pénétrer dans la salle, les braseros qui entourait ce lieu s'allumèrent, et toutes obscurité étaient désormais partit. L'apprentit observa rapidement la salle. Six piliers sur lesquelles étaient les braseros. Du sable fin, et quelques petit détail qui n'avait pas trop d'importance.

Plus loin, le masque tribal flottait. Sonil se mit en garde, et resta vigilent. On ne pouvait pas prévoir ce que leur hote pouvait faire. Car sa présence était loin d'être réconfortante.

Le masque prit la parole, Sonil écouta ... décidement, il n'aimait pas son rire, il laissait prévoir le pire. Sortir son ärm ... "lui", de quoi parlait-il ? La question n'était pas sans réponse, car quelques instants plus tard, le masque s'envola hors d'atteinte, et comme par maléfice, il fit bouger les jambes des deux pauvres apprentits.

" Que ... ? "

Tout d'abord surprit de ne pouvoir se controler, l'apprentit essaya de se débattre, mais rien n'y faisait, il se laissa donc guider, espérent que rien de "délicat" se déroulera par la suite.

L'apprentit remarqua tout juste que la grille s'était levé. Des bruits sourd lui parvint aux oreilles. Une créature imposante en sortit. Comme sortit de légende chanter par les bardes ... Sonil n'en revint pas. Peut-être était-ce un guardian ärm, mais la n'était le plus important,

La créature fit tournoyer son imposante hache. Un ressentiment de puissance s'en fit sentir. Un coup de plein fouet, et s'en était surement finit d'eux.

Et comme si sa ne suffisait pas, le masque volant en rajouta une couche.

« Saurez-vous trouver le moyen de le vaincre, vous ? Krukrukrukru. »

Le vous rapella donc que les autres y étaient passé, ou qu'ils avaient prit la fuite, et que donc, la force brut seule ne suffirait pas à le vaincre, rien de bien rassurant. Et puis ce rire ... il était vraiment agaçant.

Sonil essaya de trouver un moyen, regardant autour de lui, l'environnement qui était présent. Rien ne lui vint en tête. Il pensa donc à ce qu'il lui était arrivé précédement.

Aveugle ? C'était ce qui lui était arrivé dans le couloir. A celà, plusieur solutions et théories lui vint en tête. Il n'y a pas de place pour le hasard dans ce monde, il devait donc y avoir un sens.

* Réfléchissons ... La perte de vue soudaine, sa doit avoir un sens. Ma première idée est qu'elle montre la solution de l'énigme. Peut-être faut-il rendre la créature aveugle à son tour. Elle ne semble pas très intelligente, celà facilitera la tache, mais ce ne sera pas facile. Ma deuxième théorie est que celui qui nous plongé dans l'obscurité, si c'est bien une personne, contrôle aussi cette créature, mais dans ce cas, pourquoi nous avoir montré sa présence en utilisant un ärm contre nous, et qui nous a occasioné aucun dégat. Quand à ma troisième théorie, elle combine mes idées précédentes. Le controleur du guardien ärm nous donne des indices, pour savoir si nous sommes apte à le vaincre, il nous a plongé dans l'obscurité pour nous montrer quelque chose. Et ce masque, il serait peut-être lié ... il est peut-être aussi sous l'emprise du controleur de cette créature. C'est donc un ärm, et si c'est le cas, c'est soit un ärm servant à parler à distance, ou soit un ärm agissant de lui même, mais sous les ordres de son maitre quand même. Plusieurs théories, mais laquelle est la bonne, et si elles étaient toutes fausse ... Pour le moment, il faut trouver le moyen de battre cette créature. Je vais donc essayer plusieurs choses. *

Il en avait oublié la présence d'Horus, mais ce dernier vint à le lui rapeller. Il lui fit donc part de son idée. C'était une bonne stratégie. Sa devrait marcher. Pourquoi chercher trop compliqué. Le jeune apprentit au manteau rouge n'avait même pas pensé à cette stratégie, cherchant beaucoup trop loin. Il fit donc un signe de la tête positif et fit quand mêle une petite remarque.

" Je trouve ton idée ingénieuse. Nous allons donc nous y tenir. Moi j'avais plusieurs solutions, mais un peu compliquées et imcomplétes. Comme rendre la créature aveugle, comme nous l'avons était, ou qu'elle était sous l'emprise d'un manieur d'ärm. Mais bon, sa n'a pas d'importance, mettons au point ta stratégie. "

Sonil activa son ärm sur une petite phrase.

" Natural Sword ! "

Il avait dit ce nom inconsciémment, c'était comme s'il l'avait fait ou entendu auparevent, car, il n'avait aucune idée du nom que son ärm avait. Peut-être était-ce enfouit dans ses souvenirs ... mais les ayant perdu lors de "l'accident" il ne pouvait s'en assurer. Ne se posant plus trop de question, il se mit en position derrière la colonne, le tranchant l'ärm contre cette dernière, comme pour poussé le moment venu.

Sonil pensa un moment à ce qui pourrait se passer, et il dit d'une voix inquiéte à son camarade.

" Fait bien attention. C'est toi qui prend le plus gros risque ici. "

N'allant pas trop loin dans les explications, car Horus les ayant surement comprise, Sonil attendit la charge de la créature, se tenant prêt à accomplir son rôle dans cette situation délicate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horus
Apprenti(e) de la Cross Guard
Apprenti(e) de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 102
Age : 29
Localisation : Dans les ruines de Menrith
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Dim 16 Sep - 13:20

Horus fut surprit quand Sonil lui repondit. Son camarade avait bien reflechi à la question, aparament. Lui ne s'était pas contenté de l'evidence et de l'immédiat, comme Horus. Il avait fait porter à sa reflexion une tournure profonde.

Chose qu'Horus ne sentait pas capable de faire. Il n'était pas un grand décideur, marchant plutot à l'instinct qu'a autre chose. Mais il devrait apparament s'y faire, dans ce lieu plus qu'étrange.

Il adressa à Sonil un sourire rassurant devant son inquietude pour lui, légitime vu le monstre qu'ils affrontaient.

"T'en fait pas. J'aurais toute mon energie concentré sur mon esquive. Ca devrait marcher! Et sinon, je n'aurais pas le temps de regretter mon choix, de toute maniere!"

Et c'est sur ces mots qu'Horus alla se dresser face la bête, une des massives collones juste derrier lui. Son ärm était dejas activé, et bien qu'il tint sa torche dans une main, le sabre en moins ne serrait pas un probleme vut que sa seule chance de reussir ne tenait pas dans l'attaque.

Il se tint donc bien droit et prit une pose arogante. Il brandit alors un de ses sabres dans la direction du monstre d'un geste menaçant et provocateur, la lame dirigée droit vers lui. Puis il l'interpella.

"Eh, sale tas! Tu viens te battre ou tu as las chocottes? Je suis sûr que tu n'es même pas capable de me couper en deux, faiblard comme tu es! Amene toi, trouillard!"

Horus ne savait pas si l'ennemi le comprenait, mais si c'était le cas, il devait etre furieux, à present. Horus ne bougea pas dun pouce, attendant la reaction de la bete. Et bien qu'il semblait décontracté et sûr de lui, un grand sourire aux levres, interieurement, il était tendu comme une perche.

Ses jambes étaient imperceptiblement flchies, pretes à le propulser à toute vitesse à l'écart de l'ennemi. Horus concentrait son energie dans ses jambes pour leur donner un temps de reaxion optmal. Ses yeux ne lachaient pas la bête du regard, prets à analyser ses mouvements pour déterminer son axe d'attaque et les esquives possibles. Tout ses sens tournés dans cete direction, il se prepara au choc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adraeth Vaelarzan
Vétéran des commandos
avatar

Masculin Nombre de messages : 161
Age : 29
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Mer 3 Oct - 4:45

Tout le monde l’avait remarqué, mais la massive créature ne brillait pas par son intelligence. Et ces deux petites choses devant elle semblaient si fragiles… Maints guerriers étaient passés par là, et la plupart semblaient aussi mieux équipés. Lourdes armures, armes massives, ärms de première qualité,… Et pourtant aucun n’avait trouvé la solution de cette énigme, laissant à l’être le loisir de s’amuser à les mettre en pièces.
Le manque d’intelligence éloquent de leur adversaire semblait cependant avoir permit au duo de la Cross Guard de monter un plan. Le tout était de savoir si celui-ci allait être efficace ou non…

Pas assez intelligent pour comprendre la langue humaine, la créature décela néanmoins dans le ton d’Horus une moquerie certaine. Il poussa un beuglement qui résonna dans la salle, faisant tomber un peu de poussière du plafond, et se mit de nouveau à brandir son arme.

« Krukrukru, certains ont essayé de le provoquer, déjà. Le dernier a d’ailleurs finit dans son estomac, mais c’était il y a bien 3 ans de cela… Il doit avoir faim maintenant, et même s’il a fait des réserves de nourriture, il en a de la fraîche à portée de main ! Krukrukrukrukru. »

L’étrange masque flottait dans tout les sens, comme une mouche cherchant à profiter de la scène sous toutes les coutures, et semblait bien décider à commenter tout ce qu’il voyait.

« Et inutile de penser à parer le coup : sa hache fend les armures les plus lourdes comme du beurre. Elle a été enchantée spécialement pour, d’ailleurs. »

Terminant son beuglement infernal, la grosse bête abattit son bras d’un seul coup. Un coup vertical, contrairement à ce que pensait les deux jeunes gens, qui avaient espéré qu’il fauche le pilier au passage. La hache heurta le sol avec fracas mais ne passa pas assez près de la colonne pour lui faire plus qu’une légère entaille. Pas de quoi la déloger.
Aveuglé par la poussière, Sonil poussa vainement, n’ayant pu noté le manque d’effet du coup en raison de sa visibilité réduite. Horus, quant à lui, avait facilement pu éviter l’attaque simpliste en sautant sur le côté au moment opportun. Tout ce qu’il avait reçu était de la poussière dans les yeux et quelques petits cailloux projetés sur lui.

L’arme ne bougea pas, restant plantée dans le sol, et un silence de plomb tomba. Le nuage provoqué par le choc empêcha quelques instants les apprentis de voir, puis commença à se dissiper au moment même ou un hurlement retentit. Mais pas un hurlement de rage, non. Un hurlement de douleur.
On aurait dit que la grosse créature était en train de pleurer comme le ferrait un bébé ou un homme atteint d’une grave déficience mentale. Quand la poussière se fut totalement dissipée, Horus et Sonil purent voir de quoi il en retournait.
Le géant avait lâché sa hache et était tombé sur son séant en se tenant un pied. Celui-ci était inexplicablement blessé, bardé d’une profonde entaille semblable… à un coup de hache. Le sol, à l’endroit ou l’arme était tombé, n’avait rien. Après quelques instants, la lourde arme tomba sur le côté, levant un peu de poussière.
Dans les airs, l’hôte flottait, le « regard » posé sur sa créature. Il ne disait mot, et restait quasi immobile, ne faisait que très lentement dériver sur un côté.

La grosse bête continua de crier, le visage déformé par la douleur et les larmes lui coulant des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horus
Apprenti(e) de la Cross Guard
Apprenti(e) de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 102
Age : 29
Localisation : Dans les ruines de Menrith
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   Mar 16 Oct - 12:41

/HRP/ J'attendais Sonil pour poster, raison pour laquelle j'ai attendu tant de temps, mais vu qu'il se pointe pas, j'y vais!^^ Désolé pour l'attente, Adraeth! silent /HRP/


Bon, aparament, le masque agaçant allait faire des commentaires tout le long des epreuves! Cela embettait un peu Horus, mais bon, il faudra faire avec, comme toujours! Le jeune homme n'était en tout cas pas le moindre du monde impressioné par les commentaires du masque, concentré sur le monstre en face de lui. Ainsi, quand il fonca sur l'aprenti de la Cross Guard, Horus put aisement esquiver son attaque malhabille d'un bon sur le coté.

Mais tout dérapa quand Horus vit que l'adversaire avait fait une attaque verticale qui n'avait pas touché la colonne. Du sable s'envola sur le choc, aveuglant un cour instant Horus et Sonil, se dernier s'excrimant alors à bouger la collone qui n'avait pas la moindre ebrechure.

*Et merde! Comment vat on pouvoir l'abattre, maintenant?

C'est alors qu'une longue plainte retentit dans l'arene. Surpris, Horus decela alors qu'elle provenait du monstre! Celui ci avait laché sa hache et s'était assis sur le sol, se lamentant comme un gros bébé de la large entaille qui ornait à present son pied. Blessure qui était aparament due à une hache.

Encore plus stupefait, Horus posa alors son regard sur le sol. Dés que la brute avait frappé le sol à sa place, une blessure equivalente à sa frappe était apparue sur son corps. Le lieu était donc magique! Horus se demandait quel pouvait bien etre l'ärm qui devait permettre ceci. Ils avaient aparament trouvés sans vraiment le vouloir le point faible de leur adversaire. Mais Horus nétait pas encore tout à fais sûr d'un point precis. Ece que le sol infligeait des degats à qui le frapait ou seulement à la bete?

Pour eclaircir ce point et pouvoir peut etre en finir avec ce combat, Horus pointa un de ses sabres sur le sol, et en enfonça legerement la pointe dans le sable. Il attendit alors, regardant le monstre et attentif à la moindre douleur dans son corps. L'ennemi etant à terre et se lamantant sur lui meme, Horus pouvait se permettre pour l'instant l'immobilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Past Sanctuary : l'Île-cimetière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Past Sanctuary : l'Île-cimetière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Cimetière de Konoha
» [Cimetière] Funéraille d'aurore
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ♥ - Forget Your Past

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mär Heaven :: Mär Heaven :: Les postes fortifiés de la Cross Guard-
Sauter vers: