Mär Heaven

Forum RP sur le thème de Mär, un monde pour départager chevaliers défenseurs et sinistres destructeurs
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fey Neikos [accepté]

Aller en bas 
AuteurMessage
Fey Neikos
Pion
avatar

Masculin Nombre de messages : 265
Age : 33
Localisation : Au combat !!!! ^^
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Fey Neikos [accepté]   Ven 1 Sep - 3:09

Nom : Neikos
Prénom : Fey

Age : 25 ans
Sexe : Masculin

Description physique :

D’une taille de 1m85 et d’un poids de 80kg, Fey a un physique plutôt sportif qui peut être expliqué par le fait que durant toute sa jeunesse il est pratiqué pas mal de sport comme l’escalade ou le surf ainsi que d’autres activités physique.
Son visage est pourvu de traits fins : son nez est fin et petit, ses yeux sont d’un gris intense, ses sourcils sont fins et de couleurs pourpres, ses lèvres fines cache une dentition sans défaut et ses cheveux sont coiffés en arrières et seulement quelques mèches pourpres lui retombent sur le visage.
Ses tatouages représentant des flammes noires ont été faits lorsqu’il vivait avec son oncle pour cacher la cicatrice laissée par la blessure que lui a causée son père.
On peut voir sur son bras droit et autour de son cou des colliers qu’il porte en permanence, histoire d’aller avec son style tout simplement.
Ses habits ont été faits sur mesure : le haut est une veste légère qu’il porte près du corps et qu’il peut enlever facilement, le bas est un short sur lequel un tissu a été cousu au niveau de la ceinture, faisant penser vaguement à un pagne maintenu par une ceinture sur laquelle reste accrochée une giberne pouvant contenir diverses choses plus où moins utile.
Pour se chausser, il a prit quelques bandes du même style de tissu que le reste de ses vêtements et les a arrangées avec des sandales pour ne pas avoir à porter de chaussure pouvant le gêner dans ses mouvements. Et comme il lui restait encore un peu de tissu, il ne trouva rien de mieux à faire que de se l’accrocher autour de son bras droit et de le coudre pour qu’il puisse rester en place comme si il s’agissait d’un gant.

En image, ça donne ça :



Caractère :

Il n’aime pas vraiment se battre, enfin pas sans raison : on le cherche, on le trouve.
De nature un peu sauvage, il aime faire ce qu’il veut et ne reçoit d’ordre que de ceux qu’il estime comme étant plus fort et plus malin que lui, c'est-à-dire de personne jusqu'à présent mise à part son oncle.
Son tempérament sauvage est tout de même bridé par une chose : la raison. Il n’est pas du genre à se lancer tête baissée dans un piège à moins que ce ne soit la dernière alternative à laquelle il faille recourir.
Sa personnalité ayant évoluée, il ne se soucis plus du bonheur des autres et n’hésite pas à faire part de ses critiques et autres mauvaises pensées à toute personne qui voudrait le critiquer sur quoi que soit.
Il reste tout de même un homme qui sait se montrer sociale et coopératif lorsque la situation l’exige (voir aussi qui lui plait).
Si on lui demande son avis sur une chose qu’il juge futile, il répond tout simplement : « Au lieu de me demander une truc pareil, t’aurais pas un truc à faire autre que m’emmerder ? ». Il n’aime pas tourner autour du pot et dit franchement ce qu’il pense.


Histoire :

Origine :

Fey est né dans une famille banale. Son père et sa mère tenaient une boulangerie/pâtisserie où chacun vaquaient à sa spécialité : son père s’occupait de pétrir le pain et les viennoiseries alors que sa mère se chargeait de finaliser ou de transformer le produit brute en produit fini de pâtisserie.
Ils s’étaient rencontrés lors d’un stage commun, environs cinq ans auparavant, et se marièrent trois ans plus tard. Ils emménagèrent dans une ville en bordure de mer où falaise et mer se livraient une lutte de chaque instant. Il y faisait bon vivre et la chaleur ne variait que très peu d’une saison à l’autre.

Fey était donc dans une famille dont les bases étaient solides : la situation stable, l’environnement de vie favorable. Mais le destin ne voulut pas de cette base et ce fut le jeune garçon qui fut à l’origine de tout.

La naissance s’était passée sans encombre : le père était au ange et la mère au paradis. Très vite. Les choses allaient très vite. Le père se mettait à travailler d’arrache pied pour nourrir sa femme pendant qu’elle se remettait de son accouchement jusqu'à ce que celle-ci reprenne le travail, malgré quelques hésitations d’un papa poule prenant sa femme pour une statue de sucre.
Fey semblait avoir hérité de beaucoup de chose de sa mère, ses yeux, une partie de son visage, une peau légèrement mate ainsi qu’une certaine particularité. Durant cinq ans, la petite famille était au beau fixe : le père et la mère aimaient leur fils comme si il semblait être l’être le plus chère au monde et celui-ci se comportait normalement, c'est-à-dire ne leur créait ou causait aucun ennuis. Tout se déroulait normalement.
Mais un jour, son oncle arriva et apporta un petit quelque chose avec lui qui allait changer beaucoup de chose.

C’était une journée chaude et ensoleillé comme beaucoup d’autre dans cette région mais l’orage menaçait au loin. Dans peu de temps des nuages se masseraient au dessus de la ville et verseraient leurs excédants sur cet endroit. Fey rentrait de l’école avec ses camarades qui prenaient le même chemin que lui.

« A demain ! »

Fey leurs fit signe de la main et continua sa route. Le vent soufflait par rafale. Même à son âge, il savait ce que cela signifiait, l’orage arrivait. Mais il ne se pressait pas et finit sa route en trottinant. Arrivé devant sa maison il aperçut une paire de chaussure qu’il ne connaissait pas.

*Qui c’est ? C’est un ami de papa et maman ?*

Regardant encore un instant ces chaussures étrangères, il remarqua aussi celles de sa mère qui se trouvaient juste à côté. Il sourit en se disant que ce devait être alors une personne de passage, il ouvrit la porte tout doucement, après avoir enlevé ses chaussures, et se rendit dans le salon. Il arriva dans la dite pièce et y trouva un homme en pleine discussion avec sa mère, le sourire au lèvre. Fey le regarda un moment de la où il se tenait. Il portait un T-shirt à manche longue ainsi qu’un pantalon de toile épaisse, tout deux de couleur noir. On pouvait voir un chapeau de cow-boy, noir lui aussi, qu’il tenait dans sa main gauche, posée sur le bras du fauteuil. Fey le regarda encore un instant avec de s’avancer doucement vers sa mère tout en regardant l’étranger.

« Bonjour maman ! »

Sa mère et l’homme cessèrent leurs discussions et regardèrent dans la direction de la voix. Fey vit que l’homme en question devait avoir environs le même âge que son père. Ses traits rappelaient vaguement ceux de sa mère et ses yeux étaient eux aussi gris. Mais une chose fit bondir le cœur de Fey : ses longs cheveux étaient pourpres comme les siens. Il resta sans voix un moment avant que sa mère ne se lève et vienne le prendre dans ses bras.

« Alors ? Tu sais qui est cette personne Fey ? »

Sa mère regardait son enfant avec attention. Fey secoua la tête vigoureusement ce qui fit rire l’homme assit qui le regardait avec intérêt.

« Bonjour Fey, je m’appel Togo et je suis ton oncle, le frère de ta mère. »

Fey le regarda un instant dans les yeux pendant que l’homme lui souriait. Fey soutenait son regard un instant. Mais il sentit quelque chose qui lui fit tourner les yeux vers ceux de sa mère. Il tourna de nouveau la tête et répondit avec hésitation.

« Bonjour …… oncle Togo. »

Cet homme l’intimidait beaucoup. Celui-ci rit doucement et regarda la mère de Fey.

« Félicitation, il te ressemble beaucoup. Mais il me ressemble aussi à ce que je vois. »

Il prit une mèche de ses cheveux entre ses doigts et la frotta.

« Tu sais ce que cela signifie. Tu en as parlé à ton mari ? »

La mère de Fey serra son enfant dans ses bras et parla difficilement tout en déglutissant.

« Non …… je ne préfère pas …… Maintenant, j’espère que tu m’excuseras mais j’ai à faire. »

La visite se finit donc ainsi et l’oncle de Fey repartit après avoir fait la recommandation de parler de leurs discutions au père de l’enfant le plus vite possible. Le destin venait de frapper immanquablement ce jour là.


Le mal :

Difficile de dire si la mère fit ce qu’il fallait. Elle ne dit rien à son mari et cela durant plus de dix ans. Cependant tout allait bien, Fey grandissait, s’amusait avec ses amis en faisant du surf avec eux ou de l’escalade. Mais il se sentait bizarre de temps à autre. Il s’énervait soudainement lors de disputes insignifiantes pour se calmer presque instantanément. Ses amis trouvaient cela bizarre mais pas vraiment alarmant. Personne ne rapporta quoi que ce soit de ces évènements à ses parents.

Mais une semaine avant que Fey ne souffle ses quinze bougies, la chose que son oncle avait emmenée sortit de sa cachette : le mal

Fey revenait de son école, les vacances commençaient tout juste et il avait déjà prévu de partir en camping dans la forêt avec ses amis.

*Ça va être grandiose ce soir ! J’espère qu’il ne vont pas oublier de ramener les filles avec eux cette fois.*

« Fey ! »

Fey reconnu instantanément cette voix. Il fit volte face et se prépara à sauter dans les bras de son père.

« Salut P’pa ! Comment ça … »

« Tais-toi et suis moi vite à la maison ! On a une discussion à avoir avec ta mère. »

Fey fronça les sourcils. Son père ne lui avait jamais parlé comme ça et cela n’allait pas commencer aujourd’hui selon lui. Il le suivit pour voir ce qui pouvait justifiait ce ton.

Arrivé à la maison, il trouva sa mère dans la cuisine, un mouchoir à la main. Ses magnifiques yeux étaient maintenant devenus rouges. Fey resta interdit devant ce spectacle avant de remarqué son oncle se tenir dans un coin de la salle à manger.

« J’ai cru pendant un instant que tu ne serais pas capable de le ramener. »

Il parlait avec un ton ironique mêlé de sadisme savamment dosé. Son visage n’avait pas changé énormément en dix ans mais on pouvait voir une lueur malsaine dans son regard.

« Bien, maintenant que Fey est parmi nous, je vous laisse bavarder. Je reste dans le salon. »

Le père de Fey regardait don oncle avec un regard haineux. Il se tourna vers Fey, les yeux exorbités. Il le regarda un moment durant lequel Fey soutenait son regard.

« Pourquoi … pourquoi tu ne l’a pas dit plus tôt ? Hein ? »

Ses paroles étaient pour la mère de Fey qui dû se contenir pour ne pas fondre en larme. Elle n’arrivait visiblement plus à parler tellement sa gorge était serrée. Fey commençait à bouillir, il ne tenait plus en place. Il prit son père par le col, il dépassait déjà son père à l’âge de quinze ans aussi bien en force qu’en taille.

« Tu te prends pour qui ? Ça ne va pas ? »

Fey sentit soudainement quelque chose de brûlant lui rentré dans le bras : une dague. Il lâcha sa prise et regarda son bras. Son père avait planté sa dague en travers de l’avant-bras de Fey et l’on pouvait voir que la lame était maintenant mêlée de sang ainsi que d’un produit noir.

« Je ne te permet pas de me parler monstre ! Disparaît ! »

Fey regarda son père avec fureur. Le sang commença à former une petite falque sur le sol blanc de la cuisine, faisant ressortir le rouge sang et le noir du poison qui se mêlait doucement l’un avec l’autre.

*Merde qu’est ce …*

Le poison commençait à faire son effet rapidement et le jeune garçon sentait que sa tête et ses jambes ne tarderaient plus à flancher. C’est donc dans un dernier effort que Fey envoya son poing s’écraser sur la figure de son père. Il sentit quelque chose de dur se casser sous son poing. Il sourit de satisfaction avant de tomber dans les bras de quelqu’un. Qui étais-ce ? Il ne pouvait plus le savoir car son esprit était déjà loin.

Deux jours plus tard, Fey se réveilla enfin. Il avait du mal à voir ce qui l’entourait, la lumière du soleil lui faisait mal aux yeux. Il entendit une porte s’ouvrir. Des bruits de pas puis plus rien. Soudain, la pièce s’assombrit suffisamment pour que Fey puisse distinguer de nouveau ce qui l’entourait. Il se trouvait dans une chambre inconnue. Plus loin, un homme se tenait près de la fenêtre, de longs cheveux pourpres tombaient sur ses épaules. Il regardait en silence Fey.

« …… Togo ? »

Fey ne se sentait pas la force de pouvoir bouger autre chose que sa tête. L’homme s’approcha, le regarda dans les yeux et parla doucement.

« Rendors-toi, on discutera plus tard. »

Fey ferma les yeux, la fatigue était trop forte.


Dernière édition par le Ven 1 Sep - 20:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fey Neikos
Pion
avatar

Masculin Nombre de messages : 265
Age : 33
Localisation : Au combat !!!! ^^
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Fey Neikos [accepté]   Ven 1 Sep - 3:09

Nouveau départ :

A son réveille, Fey se rendit compte que son bras droit était bandé. Son oncle lui demanda de ne pas s’en servir avant un bon mois environs, le temps que la cicatrisation soit total. Beaucoup de questions lui venaient à l’esprit mais pour le moment il ne se sentait pas la force de les posées. Pendant le mois qui s’écoula, Fey ne sortit pas de la pièce son oncle lui rendait visite tous les jours pour lui changer son bandage et discuter un peu. Le reste du temps, le jeune garçon dormait pour continuer à récupéré. Le poison était spécial d’après son oncle, non seulement un affaiblissait la victime mais en plus de cela empêchait la blessure de se refermer correctement sans soins appropriés. Le jour où il pu enfin retirer lui-même son bandage et voir sa blessure, Fey ne vit qu’un petit cordon de chaque côté de son avant bras. Mais la couleur noire était restée. La scène défila soudainement devant ses yeux et Fey du se rallonger pour ne pas tomber de son lit.

*Ce salaud …… pourquoi ?*

« Désolé mon grand mais c’est pas l’heure de dormir ! Maintenant que je t’ai soigné, t’as une dette envers moi ! »

Fey regarda la marque noire qu’avait laissée l’attaque de son père. Il serra le poing et regarda son oncle avec détermination.

« Alors je te laisse en avoir une deuxième si tu veux : racontes moi ce qui s’est passé et surtout pourquoi ça s’est passé. »

L’homme regarda son patient avec un grand sourire, découvrant toutes ses dents.

« Je te rajoute rien sur ta note, disons que ça va effacer ta dette car j’en suis responsable en parti. »

L’après-midi passa à toute vitesse et Fey écoutait avec attention. L’histoire de leur famille remonte à il y a plusieurs générations. L’un d’entre eux était un homme sans scrupule baignant dans l’alchimie. Il faisait des expériences sur tous ce qui lui tombait sous la main. Un jour, un de ses neuves vint dans son laboratoire lui rendre visite. Pour le remercier, l’alchimiste lui proposa un verre de jus de fruit. Celui-ci contenait un produit de sa création devant rendre agressif toute personne qui en boirait et déformerait son apparence physique en lui donnant une force dépassent tout ce qui était connu alors. Mais le jeune garçon ne fut jamais affecté par ce produit, laissant perplexe son créateur. Ce fut à la naissance du fils de ce garçon devenu adulte des années plus tard que le produit montra de sa superbe : il naquit avec des cheveux rouges.
En grandissant, le jeune homme commençait à avoir un comportement de plus en plus agressif envers son père et finit un jour par le battre à mort alors que celui-ci le réprimandait. Mis à part son côté malsain très développé, l’homme ne subit aucun changement et finit sa vie seul dans un endroit reculé de tout. Depuis lors, la génération suivante ne connu pas d’autre cas de ce genre. Mais chaque génération se passa le mot sur ces fameux cheveux rouges.
Mais au fil du temps, le produit avait migré d’individu en individu si bien que lorsqu’un autre enfant naquit, ses cheveux avait prit une couleur pourpre et son caractère semblait plus doux malgré le fait qu’il soit toujours de nature méchante. Son oncle était le cinquième enfant de la famille à hériter de ce changement et Fey était devenu le sixième.

« Oui mais pourquoi il a voulut me tuer alors ? »

« Parce que tu me ressembles mon chère neuve. Cet idiot a cru que ta mère et moi avions pratiqué l’inceste. De plus, il ne connaissait que le début de l’histoire donc cela explique ceci. »

Fey était songeur. Puis une remarque lui vint à l’esprit.

« Et pourquoi tu n’as pas tenté de clarifier tout ça ? »

Son oncle sourit avec un air démoniaque.

« Je voulais voir ce que cela donnerait tout simplement. D’ailleurs, ce n’est que avant de partir en t’emmenant avec moi que ta mère a expliqué la fin de l’histoire à ton imbécile de père. Il fallait voir sa tête, encore plus abrutis que d’habitude. »

Fey regarda son oncle un instant puis éclata de rire. Il trouvait la situation drôle. Il se sentait libre tout à coup. Comme si tout ce qui venait de se passer était un jeu dans lequel son père et sa mère venaient de tout perdre.

« Nan ! Et moi qui étais dans les pommes, j’aurais voulut voir ça ! »

La personnalité de Fey venait de changer subitement, sa nature était maintenant belle et bien réveillée.


Un but :

Fey passa encore une dizaine d’année avec son oncle qui vivait dans un village situé dans les terres, loin de son ancienne famille. Il travailla avec son oncle en temps que déménageur pour pouvoir continuer à se forger un corps plus massif et de gagner un peu d’argent pour faire ce qu’il voulait. Il profita de l’occasion pour se faire tatouer les bras, les jambes ainsi que les épaules avec des motifs ressemblant à des flammes de couleur noir, sa cicatrice se fondant parfaitement avec ceux-ci. Ses vêtements aussi avaient changés, adieu le style gentil garçon et bonjour le style léger. Une des connaissances de son oncle les avaient taillés sur mesure, payant ainsi une dette envers cet homme. Fey compléta le tout avec deux colliers qu’il acheta, il trouvait que cela faisait ressortir ses tatouages. Il du se faire à son oncle tout comme leurs voisins se faisaient à eux : ils se battaient de temps à autre pour régler leurs différents lorsqu’ils ne trouvaient pas un terrain d’entente sur quelque chose. Son oncle gagnait toujours et en peu de temps, ce qui écourtait les bagarre à une dizaine de seconds environs.
Malgré le fait qu’ils ne se sentaient aucunement concernés par la vie des habitants du villages, ceux-ci les appréciaient tout de même car ils ne cherchaient jamais les ennuis à qui que se soit. Ils leurs arrivaient de réglé leurs comptes à certaines personnes un peu trop sûr d’elles lorsqu’elles venaient mettre un peu d’ambiance dans les environs alors que l’un des deux garçons était sur les lieux.

« Dis moi, tu veux pas te barrer de là ? Tu fais tache avec ta dégaine de con. » C’était le type de phrase simple qui avait pour but de faire réagir vite l’adversaire, temps de discussion réduit à zéros d’un seul coup de cette manière.

Bref, il ne cherchait pas les ennuis : il venait les trouvés pour les virer vite fais car ils faisaient trop de bruit tout simplement. Les habitants s’étaient fais à l’oncle et se firent donc au neuve plus facilement du fait qu’il était encore jeune.

C’est au lendemain de ces vingt-cinq ans que son oncle Togo lui lança son sac avec ses affaires déjà prêtes à l’intérieur. Cela faisait longtemps que tout était prévu ainsi, lorsque son oncle l’aurait décidé, Fey devra partir sans rien demander en retour.

« Tu as payé ta dette envers moi. C’est aujourd’hui que l’on se quitte toi et moi. On se reverra un jour si ça se trouve. »

Son oncle tendit le poing en avant. Fey prit son sac sur le dos, se dirigea vers son oncle et frappa doucement dans le poing de celui-ci.

« Le contrat est rompu. Au revoir oncle Togo !»

Tels furent les dernières paroles adressées à son oncle. Une des choses qu’il avait convenu avec Fey, lorsque l’un et l’autre ne se devrait plus rien, il devrait tout deux faire ce geste. Bref, son oncle lui était apparut il y a vingt ans de cela pour la première fois et il allait disparaître de sa vie aujourd’hui même. Il l’avait appelé de la même façon qu’il y a vingt an mais Fey ne s’en était pas rendu compte, ça lui était égal.

Il partit donc de chez cet homme sans se retourner. Avec peu de moyen, il devait se trouver quelque chose à faire si il ne voulait pas finir par mourir de fin. Il finit par revenir dans son village natal et fut engagé dans une boutique de vêtement pour déplacer la marchandise. Il apprit un peu par hasard que ses parents avaient quittés le ville il y a de cela plusieurs années après que leur fils soit partis avec un homme mystérieux, son père sombrant dans l’alcool.

*J’aurais voulut voir ça ! Et ma mère, la prochaine fois elle sera qu’il faudra par s’arrêter en si bon chemin lorsqu’elle raconte quelque chose !*

Le travail ne lui plaisait pas mais il faisait avec, attendant le jour où il pourrait trouver quelque chose de mieux à faire, de se joindre à qui pourrait l’employer à quelque chose de plus grand. Cela ne prit pas longtemps avant qu’il n’entende parler de la Cross Guard et de l’échiquier. Intégré l’armée lui disait plus déjà que je bougé des cartons. Il se prépara donc pour trouver son futur gagne pain.

*Bon aller on y va à pile ou face mais j’avoue que j’ai un penchant pour l’échiquier. D’après ce que je sais, il ne font pas dans la demi mesure ……*

Il lança la pièce dans les airs puis la regarda tombé sur le sol. Il sourit à pleines dents.

*J’ai oublié de dire quel face correspondait à quoi …*

Il tourna les talons pour partir avec ses affaires sur le dos et un peu d’argent dans sa giberne. Il avait déjà choisit qui il allait rejoindre : l’échiquier. Cela lui correspondait plus, il le sentait.


Son nindo : « Si tu as de grand projet, je te suivrait. »

Ce qu’il aime :

- Faire ce qui lui plait.
- Ne pas avoir de compte à rendre.
- Pouvoir mettre ses talents à dispositions d’une cause qu’il juge bonne pour lui.

Ce qu’il n’aime pas :

- Recevoir des ordres de quelqu’un qu’il ne connaît pas et de moins fort.
- Se faire mener en bateau.
- Devoir rester à ne rien faire.


Dernière édition par le Ven 1 Sep - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hisagi
Le fantôme
avatar

Masculin Nombre de messages : 335
Age : 27
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Fey Neikos [accepté]   Ven 1 Sep - 12:01

Bon alors, déjà, bienvenu sur Mär Heaven.

Ensuite, parlons de ta bio.

La taille est plus que sastifaisante, l'histoire est assez originale, la syntaxe est agréable.

Par contre, les fautes d'ortographes sont plus que présentent (notamment les "s" oubliés au pluriel...). Ensuite, on ne parle pas une seul fois de la Cross Guard et de l'échiquier dans ta bio. A la limite, ce n'est pas très gênant, car on comprend bien que ton personnage se soucit avant tout de lui. Mais bon, je trouve ça un peu dommage...

Donc, relis cette bio, retires nous toutes les fautes d'ortographes et ce sera bon pour moi.

Voilà, bonne chance.

P.S: l'heure où tu as posté explique peut-être ces fautes d'ortographes^^

_________________
La victoire n'exige aucune explication.
La défaîte n'en admet pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fey Neikos
Pion
avatar

Masculin Nombre de messages : 265
Age : 33
Localisation : Au combat !!!! ^^
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Fey Neikos [accepté]   Ven 1 Sep - 12:17

Bien vu, j'étais un peu fatigué et je comptais effectuer la correction aujourd'hui ! ^^

Désolé tout de même pour cette gêne ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiyu
Capitaine de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 419
Age : 29
Localisation : Dans ce monde comme dans l'autre
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Fey Neikos [accepté]   Ven 1 Sep - 12:36

Il à l'air content Hisagi, oulala, depuis le temps qu'il s'énervait en disant que personne ne voulait aller chez lui Very Happy

Bon, je redeviens sérieux. Déja, bienvenue sur Mär Heaven.
Ensuite, bravo pour l'histoire qui est bien trouvé.
Et pis ben c'est vrai qu'il y a beaucoup de fautes d'orthographe, mais moi il y a aussi autre chose qui me gêne.
C'est la fin de ton histoire. Il parle juste d'aller se joindre à quelque chose de plus grand, tu ne précises rien pour ce qui est de l'échiquier.
Donc pour moi, corriges les fautes (ce que tu es en train de faire si j'ai tout compris) et rajoutes un petit rien qui serait comme un court prélude à ton entrée à l'échiquier. Une fois ceci fait, je ne vois rien qui pourrait t'empécher d'être accepté^^

Bon courage

_________________
Shiyu, capitaine de la Cross Guard

Pour faire la gueule il faut utiliser 65 de nos muscles, alors qu'il en faut seulement 10 pour faire un sourire. Pourquoi vous surmener?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marheaven.winnerbb.com
Fey Neikos
Pion
avatar

Masculin Nombre de messages : 265
Age : 33
Localisation : Au combat !!!! ^^
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Fey Neikos [accepté]   Ven 1 Sep - 13:14

J'y avait sougé avant que tu ne le dise Shiyu !

Voila j'ai corrigé comme j'ai pu ........ je fais pas mal de fautes d'orthographe naturellement et je m'éfforce de changer la donne mais je maitrise pas encore le sujet d'étude ! ^^

Donc si j'en ai laissées ......... bah c'est que j'ai pas fais suffissement attention en relisant ma BG ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hisagi
Le fantôme
avatar

Masculin Nombre de messages : 335
Age : 27
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Fey Neikos [accepté]   Ven 1 Sep - 14:30

Lol, j'adore la fin. Le coup du 'j'ai oublié de dire qu'elle côté correspondait à quoi"...^^

Bon, moi, la bio en elle même, je la trouve vraiment bien. Mais, il reste quand même beaucoup de fautes et, tu en fais beaucoup aussi lors de tes réponses. J'aimerais que tu relises tes messages avant de les poster à chaque fois.

Sur ce, tu as mon oui. Il ne te manque plus que celui de Shiyu, mais je te préviens, il est impitoyable avec les fautes d'orthographes^^.

_________________
La victoire n'exige aucune explication.
La défaîte n'en admet pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiyu
Capitaine de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 419
Age : 29
Localisation : Dans ce monde comme dans l'autre
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Fey Neikos [accepté]   Ven 1 Sep - 14:53

J'aime bien la fin moi aussi.
Ya toujours des fautes mais bon, je vais pas gâter le plaisir de ce cher Hisagi en ne t'acceptant pas pour quelques fautes^^
De plus j'ai vraiment apprécié l'histoire.
Je te donne par conséquent ton second et dernier "oui" (obligé, de toute façon ya que 2 personnes dans le staff^^).
Je te met les axx, et je laisse à ton nouveau maître le soin de d'indiquer la suite des événements.

_________________
Shiyu, capitaine de la Cross Guard

Pour faire la gueule il faut utiliser 65 de nos muscles, alors qu'il en faut seulement 10 pour faire un sourire. Pourquoi vous surmener?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marheaven.winnerbb.com
Timothy
Apprenti(e) de la Cross Guard
Apprenti(e) de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 30
Age : 29
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: Re: Fey Neikos [accepté]   Ven 1 Sep - 15:44

Je te donne moi aussi mon oui, je suis gentil!:
Comment ça on s'en fout de mon avis???

*S'en va bouder dans un coin.*

Je vais finir par complexé avec vos bio de deux message, moi j'en ai une toute petite (de bio).
"Bon alors juste bienvenue et tout le tralala."

Ps: tu vas morfler, tu es le seul laquais dont dispose Hisagi.^^

Et le tout avec une signature qui marche enfin. En plus j'avais déjà tout fait ce qu'on me disais avant, mais elle voulais pas venir, elle était ptetre timide.

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiyu
Capitaine de la Cross Guard
avatar

Masculin Nombre de messages : 419
Age : 29
Localisation : Dans ce monde comme dans l'autre
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Fey Neikos [accepté]   Ven 1 Sep - 16:00

Et oui, je présente le seul et unique lycan qui a la signature timide^^
Et non je ne flood pas car j'ai quelque chose à dire.
Je tenais à préciser à notre cher lycan boudeur que sa signature ne marche que dans ce topic. Et donc qu'il n'a pas résolu le problème (peut-être qu'elle aime bien Fey^^).
En attendant, ils sont peut-être que deux à l'échiquier, mais nous nous ne sommes que trois, et tous dans une charette qui part en vrille, va être temps qu'on rentre à la Citadelle (rq, on sera bientôt quatre, soit deux fois plus que l'échiquier Very Happy ).

_________________
Shiyu, capitaine de la Cross Guard

Pour faire la gueule il faut utiliser 65 de nos muscles, alors qu'il en faut seulement 10 pour faire un sourire. Pourquoi vous surmener?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marheaven.winnerbb.com
Fey Neikos
Pion
avatar

Masculin Nombre de messages : 265
Age : 33
Localisation : Au combat !!!! ^^
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Fey Neikos [accepté]   Ven 1 Sep - 20:26

Désolé pour les fautes, j'ai fait au maximum de ce que je peux !

La fin vous a plut ! Rien ne peut me faire plus plaisir que de lire ça ! ^^

Bon bah je m'y mets de suite et promis je ferais encore plus gaffe (mais c'est pas gagné alors que je me relis à chaque fois avant d'envoyer) ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fey Neikos [accepté]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fey Neikos [accepté]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai accepté par erreur ton invitation (Fini)
» [Accepté]Sho Nagoshi
» Kai [Accepté deux fois]
» Village Hentaï[accepté]
» Percy Jackson Révolution [Accepté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mär Heaven :: L'Echiquier :: Inscriptions-
Sauter vers: